LE COIN HETERO

X CONFESSIONS d’Erika Lust : le beau sexe

By  | 

Habituée de Porn Film Festival Berlin, Erika Lust était une fois de plus à l’honneur pour l’édition 2014 avec un focus sur sa collection de films courts X Confessions. X Confessions, se veut comme une sorte de porno participatif : les abonnés peuvent envoyer une histoire intime et la réalisatrice se chargera de mettre en images celles qui lui paraissent les plus stimulantes. On ne sait pas vraiment ce qui est vrai ou faux là-dedans d’autant plus que la réalisatrice fait passer pour des histoires suggérées des vidéos issues de ses productions précédentes comme un segment de son joli Cabaret Desire. Peu importe au fond, ce qui compte c’est le produit fini qui est globalement de très bonne tenue.

x confessions erika lust

Les situations sont assez classiques et ne s’éloignent pas trop des clichés habituels du porno : une femme mariée s’envoie en l’air avec son jeune amant qui est artiste, une jeune femme se tape son pool boy ou fricote dans une remise, une étreinte sensuelle avec son patron, des plaisirs lesbiens avec une masseuse ou, plus kinky et drôle, une scène entre filles avec des moules… Quelques vidéos tirent leur épingle du jeu comme c’est le cas pour Sadistic Trainer où face à un coach sportif ultra exigeant et fatigant tout un groupe se met à se rebeller, attachant le tyran et lançant une partouze hédoniste juste devant son nez. J’ai également apprécié à titre tout personnel la vidéo A blowjob is always a great last-minute gift (ce titre !) dans laquelle un beau barbu prend avec intensité en bouche une grosse sucette en forme de queue. J’avoue m’être demandé quelle sensation ça devait faire… Parmi les productions les plus croustillantes, on savourera aussi I pegged my boyfriend où un beau mâle viril se fait prendre par sa copine armée d’un gode ceinture ou encore l’onirique Cinéma X (Pigalle) où les corps se chauffent dans une salle de cinéma ou au bord d’un piano. Mention spéciale enfin à Take me drunk, I’m home qui met en scène un jeune couple rentrant de soirée. La fille est morte bourrée (ce qui donne lieu à quelques passages hilarants) et insiste lourdement pour que son homme lui fasse plaisir…

x confessions erika lust x confessions erika lust

Ce n’est pas vraiment du porno scénarisé, les mises en place sont assez vite expédiées mais les petits films d’Erika Lust n’en sont pas moins diaboliquement excitants. Tout d’abord parce qu’elle a le sens du casting et qu’elle choisit des modèles extrêmement désirables. Les mecs hétéros sont la majeure partie du temps à tomber, trentenaires bien virils au regard intense et non dénué de sensibilité (je me suis rappelé de comment cela m’émoustillait ado, devant du porno hétéro, de voir des mecs lécher un sexe féminin ou des boobs). On dirait parfois qu’ils sortent d’une pub American Apparel. La mise en scène est soignée, bénéficiant d’une photographie léchée. Et surtout, c’est très sensuel, s’attardant avant tout sur les visages, les parties du corps, les sensations, avec beaucoup de délicatesse. Un mélange d’érotisme et d’explicite qui a fait la renommée d’Erika Lust et qui la place encore et toujours comme l’une des plus importantes réalisatrices du porno hétéro actuel.

Site de X Confessions

Le Gay Désir. Le blog français d'actualité du porno gay.