2010

AGENTS X 2 de Ridley Dovarez : Dmitry Osten crève l’écran !

By  | 

Le premier film Agents X de Ridley Dovarez avait été un joli succès de ventes. Pas étonnant donc d’en retrouver une suite, intitulée Agents X 2, Alphas du Centaure.

Pas de Doryann Marguet au rendez-vous cette fois-ci : le personnage de l’agent Craig 00sexe ayant été tué, renversé par un camion transportant des godes ! Dans ce nouveau chapitre, la caméra de Ridley Dovarez n’en a que pour Dmitry Osten. Le russe dont on est ici ultra fan depuis qu’on l’avait découvert chez Hardkinks participe à son premier tournage français et qu’on se le dise : il est ici à tomber à la renverse ! Hyper excitant, le long-métrage propose une multitude de baises féroces sous le signe de la domination-soumission, jouant des multiples visages d’un Dmitry inépuisable qui arrive à nous mettre le barreau rien qu’en balançant deux mots en français avec sa magnifique voix grave.

Si on est fou de Dmitry, c’est pour ce contraste qui émane de lui : un visage extrêmement mignon et un peu juvénile qui se transforme quand le sexe commence. Il a les ténèbres dans les yeux et sans surprise tous ses partenaires deviennent hystériques.

Osten retrouve ici un rôle de bad boy, celui d’un agent russe impitoyable et dominateur qui compte transformer tous les hommes, gays ou hétérosexuels, en esclaves sexuels. Les agents français et anglais ne comptent pas le laisser faire mais ce ne sera pas chose facile. Dmitry a en effet plusieurs armes en sa possession : un gun, un étrange accessoire hypnotique, son grand sexe toujours vaillant et ses fesses de rêve.

Absolument toutes les scènes avec lui constituent une explosion de plaisir entre ses mimiques de domi vulgaire, pervers et joueur, ses ordres, son mélange de bestialité et de sensualité, ses mots en russe. Agents X 2 est aussi et surtout grâce à Dmitry un festival de fluides. Il ne rate aucune occasion de mollarder ou de faire des jeux de bave et de langues avec ses partenaires. Tout le monde se lâche, perd le contrôle et c’est furieusement HOT ! 

Si Dmitry crève l’écran (en plus d’être sexy et ultra bandant, il est de loin celui qui apporte le plus de crédibilité à son personnage, témoignant d’un jeu d’acteur solide) il n’est pas le seul à nous donner chaud. Gabriel Phoenix ouvre le métrage de façon bien excitante en actif directif. On retrouve avec plaisir Thiago Monte dans un duo vertigineux avec Dmitry où il se fait dominer par ce dernier qui décide par surprise d’être passif mais le mène à la baguette. Et surtout, ô joie, notre chouchou Mathieu Ferhati est de retour pour un final, toujours avec Dmitry, des plus explosifs.

Bref une horde de mâles plus woof que jamais au menu, du sexe très intense bien filmé, sensoriel et hard à la fois et une véritable obsession pour Dmitry Osten qui met tout le monde KO et à ses pieds qu’il soit actif ou passif. Il semblerait que Ridley Dovarez ait trouvé son nouveau héros. Voir la bande-annonce.

A VOIR SUR LE SITE DE RIDLEY DOVAREZ

Le Gay Désir. Le blog français d'actualité du porno gay.